Revue de la presse La tenue à Kinshasa de la 34ème Assemblée générale de l’AIMF, le sit-in de l’Opposition au QG de la MONUSCO et la lutte contre le virus hémorragique à fièvre Ebola sont les sujets abordés en prime ce jour dans les journaux kinois.

« 34ème Assemblée générale de l’AIMF : Kimbuta gagne son pari ». LE POTENTIEL qui propose ce titre annonce que « Plus de 200 participants venus de 54 pays du monde ont fait le déplacement de Kinshasa afin de prendre part aux travaux de la 34ème Assemblée générale des maires francophones ». Et ce journal de commenter : « Pari réussi pour André Kimbuta Yango qui est parvenu à réunir ce beau monde dans la capitale congolaise ». « Avec la tenue des travaux de l’AIMF, Kinshasa s’ouvre davantage au monde et contribue au renforcement de la vision : celle de faire de la Rdc un pays émergeant et agissant sur la scène internationale. Avec l’arrivée du Maire de Paris dont le programme de séjour prévoit notamment avec le gender kinois et une visite du centre hospitalier de Ngiri-Ngiri, Kinshasa sera placé inévitablement sous les feux de la presse internationale », considère LE POTENTIEL. 

« André Kimbuta lance les Journées de réflexion de la 30ème Assemblée générale de l’AIMF ». Pour L’ AVENIR qui donne ce titre, «Ces assises constituent comme tous les rendez-vous de la Francophonie un moment important de partage, de solidarité, de promotion de langue française et surtout un moment d’échanges fructueux et enrichissants entre autorités locales et de consolidation des liens privilégiés entre les entités respectives au travers l’AIMF».

A propos du sit-in de l’Opposition à la Monusco, « L’UDPS et L’ UNC attisent le feu ». Ainsi titre LA REPUBLIQUE. Selon les chiffres affichés par l’Agence France presse, écrit-il, un peu plus de 20 personnes ont été arrêtées lundi à Kinshasa lorsqu’elles étaient en train de faire un sit-in devant le siège de la Mission onusienne en Rdc. Cette manifestation prévue dans le cadre de la pression pour obtenir l’organisation d’un dialogue national, poursuit ce journal qui rappelle : «Cette prérogative incombe légalement au chef de l’Etat qui en respect à cet engagement avec avait convoqué et facilité les Concertations nationales tenues fin 2013 ». « Sur quelle base juridique reposeraient la convocation et la tenue du dialogue réclamé par une frange de l’Opposition ?, s’interroge finalement ce journal qui ajoute : « A tout prendre, estime ce journal, le sit-in projeté lundi ressemble fort bien à une distraction au moment où l’attention commune est focalisée sur le regain de tueries gratuites de compatriotes dans la région de Beni - Butembo. Le drame est autrement plus cruel que des consciences internationales ont tressailli au point d’obliger la Communauté internationale à pousser à des actions musclées pour éloigner le cauchemar. Le contexte ne se prête point à distraire le MONUSCO, bras dont doit se servir la Communauté des Nations unies pour restituer aux Congolais la paix tant attendue depuis environs deux décennies ».

Toujours au sujet de cette manifestation, LE PHARE titre : « Monusco ; le sit-in de l’Opposition perturbé par la Police de Kinshasa ». Ce journal parle pour sa part d’une cinquantaine de manifestants arrêtés puis relâchés. En dépit de son interdiction par le gouverneur de la Ville, plus d’une centaine de militants de l’Opposition, rapporte notre confrère, se sont regroupés dans le périmètre de l’Ambassade des Etats-Unis après avoir réussi à franchir le cordon de sécurité érigé par la police depuis dimanche soir sur toutes les artères conduisant vers la MONUSCO.

Au sujet de la lutte contre le virus Ebola, FORUM DES AS titre : «La Rdc met fin à l’épidémie d’Ebola ». Le dernier cas, c’était le 14 octobre il n’y a plus de nouveaux cas. Donc le risque de contamination est maintenant nul », rasure ce journal qui cite le Docteur Muyembe, Médecin directeur e l’Institut national de recherches biomédicales (INRB). Toujours en ce qui concerne cette terrifiante maladie, LE POTENTIEL titre : « Démarrage de la 1ère phase de formation de équipes pluridisciplinaires à Kinshasa ». Au-delà de la théorie, la formation inclut les aspects pratiques d’une mission dans une zone où sévit la maladie à virus Ebola, la finalité étant de juguler les épidémies en Rdc et dans 3 pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir la Guinée Conakry,le Liberia et la Serra Leone.

Boni Tsala Thamba/MMC

Révue de la presse lue pour vous par Jean-Fiston Kamate